EN 1 CLIC

COVID-19

Les dernières infos

Le Président de la République a annoncé le 31 mars l’extension des mesures de freinage renforcées, actuellement en vigueur dans 19 départements (dont le Rhône), à l’ensemble du territoire métropolitain.
Ces mesures sont en vigueur depuis le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines. 

Télécharger ici la lettre de la préfecture de l’Ain présentant les détails des mesures

Consultez ici la foire aux questions disponible sur le site du gouvernenement :
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/questions-reponses

Le centre de vaccination du Pays de Gex est rouvert depuis le 23 mars

À partir de cette date, la prise de rendez-vous pour la vaccination se fera par téléphone au 04 85 29 21 09 du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00.

La campagne de vaccination s’adresse dans un premier temps :
– aux personnes de plus de 75 ans (donc nées avant janvier 1946).
– aux personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement, sans distinction d’âge.

Du 29 mars au 30 avril, 1600 personnes supplémentaires pourront ainsi recevoir leur première injection portant à 3694, le nombre de personnes vaccinées par le Centre de vaccination de Gex depuis son ouverture.

Télécharger ici le flyer
Télécharger ici le communiqué de presse du Département concernant la vaccination (mercredi 10 mars 2021)

3 mai 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

9 avril 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

6 avril 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

26 mars 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

22 mars 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

18 mars 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

10 mars 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

26 février 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain 

18 février 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain 

11 février 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain 

04 février 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

08 janvier 2021 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de l’Ain

28 décembre 2020 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de L’Ain

 

À partir du 15 décembre 2020 :

Principes généraux :
15 décembre : Fin du confinement strict et mise en place d’un couvre-feu de 20h00 à 6h00
• Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés, sauf durant les horaires du couvre-feu ;
• Instauration d’un couvre-feu de 20h00 à 06h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 décembre ;
• Prolongation pendant 3 semaines de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée). Clause de revoyure le 7 janvier 2021.
• Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

Concernant l’activité sportive :
https://sports.gouv.fr/accueil-du-site/article/application-des-decisions-sanitaires-pour-le-sport


3 décembre 2020 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de L’Ain – 3 décembre 2020

30 novembre 2020 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de L’Ain – 30 novembre 2020
Télécharger ICI l’annexe : protocole sanitaire commerces

19 novembre 2020 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de L’Ain – 19 novembre 2020

4 novembre 2020 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de L’Ain – 4 novembre 2020
Télécharger ICI l’annexe : port du masque

Télécharger ICI la fiche : personne cas contact

30 octobre 2020 :

Télécharger ICI la lettre du Préfet du département de L’Ain – 30 octobre 2020

 

Les règles similaires au 1er confinement :

  • Les déplacements hors de son domicile sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :
    • aller travailler ;
    • se rendre à un rendez-vous médical ;
    • faire ses courses de première nécessité dans les commerces à proximité ;
    • porter assistance à un proche ;
    • accompagner son enfant à l’école ;
    • se promener à proximité de son domicile pendant une heure.
  • Les déplacements entre régions sont interdits (à l’exception des retours des vacances d’automne, c’est-à-dire jusqu’à dimanche 31 octobre 2020).
  • Les frontières restent ouvertes au sein de l’espace européen.
  • Les déplacements hors de l’Europe sont interdits. Les frontières extérieures de l’espace européen restent fermées, sauf exception, notamment pour les Français de l’étranger qui peuvent toujours rentrer sur le territoire à condition de faire un test.
  • Les réunions privées, en dehors du noyau familial, et les rassemblements publics sont interdits.
  • Les commerces « non essentiels » et les établissements recevant du public comme les bars et les restaurants sont fermés. Cette décision sera réévaluée tous les quinze jours en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.
  • Le télétravail est généralisé quand il est possible.
  • Les cours dans les universités et les établissements de l’enseignement supérieur sont assurés à distance.

Les règles qui évoluent :

  • Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées restent ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés.
  • Le travail en usine, dans les exploitations agricoles, dans le bâtiment et les travaux publics peut continuer.
  • Les guichets des services publics restent ouverts.
  • Les visites dans les établissements d’hébergement des personnes âgées et dépendantes (Ehpad) et maisons de retraite restent autorisées dans le strict respect des règles sanitaires.
  • Les cimetières restent ouverts.

    Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, des restrictions de déplacement entrent en vigueur sur le territoire.

    À compter du vendredi 30 octobre, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés.

    Le non-respect de ces mesures entraine :

    • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
    • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
    • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d’emprisonnement.

    Remplissez en ligne votre déclaration numérique : ICI